Vivre avec des problèmes de santé - Trouver la paix

Le travail que je fais en thérapie concerne les limites et la diminution de mon niveau de stress. L'encéphalomyélite myalgique/syndrome de fatigue chronique et mon syndrome de vomissement cyclique sont exacerbés par le stress. Il est donc extrêmement important de contrôler mon niveau de stress et la réponse de mon corps aux facteurs de stress. Lors de mon dernier rendez-vous thérapeutique, mon thérapeute m'a demandé de travailler sur une idée pour un article de blog, un podcast ou une vidéo sur la façon de gérer les facteurs de stress. 

Je pense que c'est un excellent plan car il y a tellement de gens qui rejoignent les rangs de ce type de maladie avec Long Haul Covid. Je pense que c'est particulièrement difficile à pratiquer au début de la maladie car comment ne pas être stressé ? Voici quelques trucs qui m'aident à réduire mon niveau de stress et à rester calme.

Soutien.

Tu as besoin d'un système de soutien. De bons médecins qui écoutent et croient. Des amis/familles qui sont compréhensifs et te soutiennent lorsque tu ne peux pas sortir du lit. Quelqu'un/des personnes pour t'aider à ramasser les charges que tu ne peux plus porter.

Acceptation.

C'est la vie en ce moment, ce ne sera peut-être pas la vie dans le futur, mais c'est ta vie en ce moment. Trouve un moyen de l'accepter, fais la paix avec elle. C'est peut-être le plus difficile de la liste.

Les frontières.

Je travaille encore sur les limites appropriées. Ce n'est pas quelque chose que je maîtrise bien, je suis un peu trop binaire. Je travaille sur les limites avec le livre "Fixer des limites, trouver la paix" par Nedra Glover Tawwab.

Reste reconnaissant.

C'est très important. Tiens une liste de reconnaissance si tu en as besoin, garde une liste courante que tu peux atteindre quand tu en as besoin dans les moments sombres et douloureux. Si tu ne restes pas activement reconnaissante, tu te retrouveras amère et méchante.

Assieds-toi dans les émotions.

Apprends à t'asseoir dans tes émotions et à passer à autre chose. Si tu enterres la tristesse, la colère et toutes les autres émotions, tu vas passer un mauvais moment. Les émotions sont comme des plantes, enterre-les et elles pousseront. Ramasse-les, sens-les pendant au moins quelques minutes... puis respire à travers elles et elles meurent. C'est le seul moyen de les empêcher de trop grandir et de noyer les bonnes choses.

Concentration joyeuse quotidienne.

La méditation est vraiment difficile quand tu souffres, surtout si tu ne l'as jamais fait. Mais ton corps en a besoin. Concentre-toi totalement dans le présent sur une chose qui te procure de la joie pendant 10 minutes chaque jour. Mon mari joue de la musique pour la sienne. Regarde tes enfants jouer en étant vraiment dans le moment présent, pense vraiment à ce délicieux repas en le savourant, profite pleinement de ce bain ou de cette douche chaude. Ma seule règle, le divertissement passif ne compte pas, tu es assise dans leur présent au lieu du tien.

Donne-toi de la grâce.

C'est une sacrée merde à traverser. C'est dur et ton corps et ton cerveau ne sont plus ce qu'ils étaient. Alors accorde-toi un peu de grâce et de pardon.

J'espère que cela aidera d'autres personnes qui se retrouvent dans ce voyage. Ce n'est pas facile, j'en suis à plus d'une demi-décennie de mon voyage CF/ME, et je peux te garantir que c'est un défi. C'est un défi qui peut avoir une fin heureuse, tu peux arriver de l'autre côté. Je peux te promettre que la vie ne sera pas la même de l'autre côté, mais pour moi, c'est mieux. Je connais mon corps mieux que je ne l'aurais cru possible. Je suis reconnaissante et plus calme chaque jour. Je m'apprécie davantage. J'ai trouvé des moyens de vivre plus durablement et plus calmement. 

fr_FRFR
Retour en haut